chargement...
Dernier Article

Entretien Revue des Deux Mondes – Septembre 2017

Revue des Deux Mondes: Assiste-t-on Ă  un retour de la guerre froide?

Hubert Védrine: Il peut y avoir ponctuellement un parfum de guerre froide mais ce n’est pas «la» guerre froide. La guerre froide était un affrontement mondial entre deux systèmes idéologiques incompatibles, qui prétendaient venir à bout l’un de l’autre. Aujourd’hui, avec la Russie, nous assistons au retour d’une puissance classique. Poutine n’a pas de prétention...

Les musulmans de France peuvent jouer un rĂ´le historique

Le monde mardi 13 janvier 2015

Après le drame, la nation française doit poursuivre son extraordinaire élan de mobilisation pour favoriser les partisans d’in islam républicain ouvert. Notre société doit également intégrer cette jeunesse des quartiers qui est totalement à la dérive afin d’assécher le vivier du djihadisme nihiliste.

- 2015
- France
- Monde musulman

La passion de comprendre la monde

Revue Risques n°100 - Décembre 2014

Homme politique français, écrivain et analyste des relations internationales, ancien membre du Conseil d’État, Hubert Védrine a travaillé quatorze ans avec le président François Mitterrand et a été ministre des Affaires étrangères pendant cinq ans sous la présidence de Jacques Chirac, dans le gouvernement Jospin (1997-2002). Il est consultant depuis 2003.

Débat Hubert Védrine/Pierre Rousselin : nos démocraties sont-elles en danger?

Le Figaro 22 novembre 2014

A l’occasion de la sortie de leur ouvrage respectif, notre chroniqueur Pierre Rousselin et l’ancien ministre Hubert Védrine débattent des nouvelles menaces qui pèsent sur nos démocraties.

-
- Europe
- Etat global du monde
- Union Européenne
- Grands conflits

Existe-t-il une «communauté internationale»?

Global Brief - Fall/Winter 2015

La realpolitik, voire une simple politique étrangère normalement réaliste, semble aujourd’hui plus utopique encore que les utopies les plus idéalistes.

-
- Etat global du monde
- Grands conflits

«Notre pays est verrouillé de l’intérieur»

Le Nouvel Economiste.fr 22 juillet 2014

Un pays irréformable. Hubert Védrine n’est pas le premier observateur à pointer l’incapacité française à adapter son modèle économique et social à la mondialisation.
Entretien mené par Philippe Plassart

-
- France

Pour intervenir, il faut associer les pays voisins

Libération 9 et 10 aout 2014

Hubert Vedrine (1) dresse le bilan des dernières interventions occidentales.

-
- Proche et Moyen-Orient
- Monde musulman
- Grands conflits

«Les Occidentaux n’ont plus les moyens de leurs émotions»

Nice Matin, le 31 Juillet 2014

entretien réalisé par Jean-Marc Raffaeli

C’est à Saint-Florent où il fait un break que nous avons rencontré Hubert Védrine, éminence grise de Mitterrand et patron emblématique du Quay d’Orsay (1997/2002) sous Chirac-Jospin

-
- Europe
- Etats-Unis
- Etat global du monde
- Grands conflits

«L’Occident ne doit pas craindre de se réengager»

Le Point 24 juillet 2014

Interview de Romain Guibert

-
- Europe
- Etats-Unis
- Etat global du monde
- Grands conflits

Proche-Orient : le plaidoyer de Védrine pour la création de deux Etats

le Parisien le 21 juillet 2014

Patron du quai d’Orsay de 1997 à 2002, sous le gouvernement Jospin, Hubert Védrine plaide pour une solution politique globale au Proche-Orient et la création de deux Etats.
Propos recueillis par Frédéric Gerschel

-
- Proche et Moyen-Orient
- Grands conflits

«Poutine doit sortir de l’ambiguïté»

JDD 20 juillet 2014

Interview de François Clemenceau

-
- Russie

Il faut accepter plus de convergence dans la zone euro

La Croix - 4 juillet 2014

L’ancien chef de la diplomatie souhaite que la France engage résolument des réformes structurelles pour restaurer sa compétitivité et juge que la zone euro doit devenir le cœur de l’Europe.
Propos recueillis par Jean-Christophe Ploquin

-
- Europe
- Union Européenne
- Questions Ă©conomiques

Le grand désarroi du monde

La revue n°43 - Juin 2014

Regain de tension entre Américains et Russes, désengagement international des Etats-Unis, Europe sur le déclin, métamorphose des sociétés arabes… Hubert Védrine décrypte ces évolutions.

-
- Etat global du monde

Après les européennes: un plan pour sauver l’Europe des «européistes».

Tribune Rue 89 - 06 juin 2014]

Propos recueillis par Pierre Haski

-
- Europe
- Union Européenne

Repensons l’interventionnisme

Le Monde 5 mai 2014

Face aux crises en Syrie et en Ukraine, les pays occidentaux et leurs opinions publiques doutent de leur capacité d’ingérence militaire dans les conflits

-
- Grands conflits
- Interventions militaires et humanitaires

Rethinking interventionism

Traduction en anglais de l’article “Repensons l’interventionnisme” le Monde le 5 mai 2014

In the past decades, several non-Western countries conducted military interventions: India; Vietnam (in Cambodia); Libya; Russia in Georgia and indirectly in Crimea; Rwanda (in DRC); and Israel in Lebanon, Iraq, Syria and Gaza. But since the fall of the USSR in 1989-1991, it is mainly the West...

-
- Etat global du monde
- Interventions militaires et humanitaires

Ukraine : comment sortir de l’impasse?

Le Figaro Idéesmag 2 mai 2014

Comment l’Ukraine est-elle devenue une pomme de discorde entre la Russie et l’Occident? Hubert Védrine revient sur les politiques des deux blocs depuis l’effondrement de l’URSS et analyse plus particulièrement le comportement de l’Occident
Propos recueillis par Patrice de MĂ©ritens

-
- France
- Europe
- Russie
- Grands conflits

Hubert Védrine: «Il faut en finir avec les chimères et faire les réformes».

l’Opinion - 28 et 29 mars 2014

Pour l’ancien ministres des Affaires étrangères, «il faut une coalition d’un type nouveau pour mettre en œuvre quelques réformes clés durant une période limitée».
Interview de Dominique de Montvalon et Nathalie Segaunes pour le journal l’Opinion - 28 et 29 mars 2014. Texte intégrale de l’interview.

-
- France

«La multiplication du nombre d’acteurs influents»

Journal des arts - 28 mars au 10 avril 2014

Hubert Védrine connait bien le monde et la place de la France en son sein pour avoir été conseiller à la cellule diplomatique de l’Elysée de 1981 à 1986, secrétaire général de la Présidence de la République de 1991 à 1995 et ministre des affaires étrangères de 1997 à 2002. Il est l’auteur en 2007 d’un rapport sur la mondialisation à la demande de Nicolas Sarkozy et d’un rapport sur l’OTAN en 2012 commandé par François Hollande. Cet énarque, diplômé de Science Po Paris est le témoin idéal pour décrire les grandes mutations qui traversent la planète depuis 20 ans, en toile de fond à notre dossier (page x à y) sur ce qui a changé dans le monde de l’art.
Propos recueillis par Jean-Christophe Castelain

-
- Etat global du monde

Interview d’Hubert Védrine pour la fondation F. EBERT sur la crise en Crimée

IPG Journal - 21 mars 2014

version française intégrale - version allemande en ligne 21 mars 2014
[url=http://www.ipg-journal.de/kurzinterview/artikel/das-ist-kein-neuer-kalter-krieg-318/]http://www.ipg-journal.de/kurzinterview/artikel/das-ist-kein-neuer-kalter-krieg-318/[/url]

-
- Europe
- Russie
- Grands conflits

«Je voulais avancer tout en gardant ma liberté.»

«Tout savoir sur… leurs années Sciences Po» - éditions kawa - mars 2014

Article paru dans «Tout savoir sur… leurs années Sciences Po», un livre de Guy Jacquemelle - collection dirigée par Henri Kaufman - mars 2014

C’est en classe de seconde au lycée Albert Camus de Bois Colombes qu’une professeure d’histoire-géo conseille au jeune Hubert Védrine de faire Sciences Po. Il y est admis en 1965, l’année de son bac.
L’ancien Ministre des Affaires Etrangères évoque avec humour ce mois de mai 68 qu’il a vécu Rue Saint Guillaume. Après Sciences Po et une licence d’Histoire, il intègre l’ENA, dont il sort en 1974 (promotion Simone Weil) au ministère de la Culture.
En 1981, à 34 ans, Hubert Védrine devient conseiller diplomatique à l’Elysée. Sept ans plus tard, il est nommé porte-parole de la Présidence, puis secrétaire général de l’Elysée en 1991. Il y restera jusqu’au départ de François Mitterrand en mai 1995.
En 1997, après la dissolution de l’Assemblée Nationale et la victoire de la gauche, Hubert Védrine est nommé Ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Jospin et le restera jusqu’en mai 2002.
Jacques Chirac qui a longtemps ferraillé contre François Mitterrand, dont Hubert Védrine était l’un des proches collaborateurs, ne tarit pas d’éloges sur lui : «Une des seules choses positives dans cette catastrophe, c’est que vous soyez là» lui dit, en souriant, Jacques Chirac lors de leur premier tête-à-tête. Dans ses Mémoires, «Le temps présidentiel (Nil), 2011», l’ancien président poursuit: «Ce qui caractérise Hubert Védrine, c’est une grande finesse d’analyse alliée à une parfaite maîtrise des rouages diplomatiques, la fidélité à des convictions affirmées en même temps qu’une ouverture d’esprit à rebours de tout esprit dogmatique. À cela s’ajoute ce qui fait de lui un homme d’un commerce toujours agréable: sa courtoisie, sa pondération naturelle. Hubert Védrine n’est ni le représentant d’une caste, ni celui d’un parti. Sa liberté de jugement le distingue tout autant des cercles diplomatiques traditionnels. Dans sa conception de la politique étrangère française comme dans sa vision du monde, il réussit à concilier l’exigencegaullienneet le pragmatismemitterrandien, l’attachement profond à lasouveraineté nationaleet la conscience éclairée d’une nécessaire adaptation aux évolutions de l’Histoire».
Depuis 2003, Hubert Védrine préside l’Institut François-Mitterrand. Je l’ai rencontré dans ses bureaux de HVC (Hubert Védrine Conseil), Cours Albert 1er en juillet 2013.
Lors de notre entretien, un mot est revenu plusieurs fois dans ses propos : «Liberté». Très souvent ses choix ont été guidés par ce seul idéal.

-
- Avant le ministère des Affaires étrangères
- Divers

Pour toute demande de rendez-vous, contactez le bureau de Monsieur VĂ©drine Ă  l'adresse suivante : bureau.hv(at)hvconseil.com