chargement...
Dernier Article

Géopoliticien et diplomate

Revue Conflits n°13 Avril-Mai-Juin 2017

Ancien ministre des Affaires étrangères et essayiste à succès, Hubert Védrine est bien connu des amateurs de géopolitique. Il nous a reçu pour nous livrer ses analyses du monde actuel et de la place qu’y tient la France.
Propos recueillis par Pascal Gauchon.


Vous êtes né dans la Creuse. Cet ancrage provincial vous permet-il de mieux comprendre les sentiments de ce que l’on appelle la France profonde ou la France périphérique?
Je suis né en Creuse, dans la maison de vacances de mon grand-père Chigot, maître verrier à Limoges. J’y ai passé, enfant, d’inoubliables vacances (c’est ainsi que je sais traire les vaches!). J’y ai gardé des liens. Cela m’a immunisé contre le mépris imbécile des élites urbaines pour la France dite «profonde». Quelle qu’ait été ma vie ensuite, j’ai gardé une empathie spontanée pour cette France-là. Cela m’a sans doute aidé à comprendre plus tard plus tôt que d’autres les réactions d’une partie des français à la mondialisation et à l’européisme exagérés.

Et si je vous dis que vous avez une autre facette, celle d’un intellectuel diplomate à la Kissinger…
La comparaison intellectuelle avec Kissinger est forcément flatteuse, même si on peut ne pas être d’accord avec tout ce qu’il a fait au pouvoir. Cela dit, le rapprochement des États-Unis avec la Chine, quelle opération époustouflante! Et l’aller-retour...

Pour toute demande de rendez-vous, contactez le bureau de Monsieur Védrine à l'adresse suivante : bureau.hv(at)hvconseil.com