chargement...
hubertvedrine.net/articles

Sur Tintin

Pèlerin N°6494 p.33

Hubert Védrine donne son avis sur l’esprit toujours contemporain des bandes dessinées Tintin.


«Des aventures imprégnées de politique internationale»


Tintin n’est pas étranger à mon goût pour la politique internationale. Une bonne dizaine de ses albums sont imprégnés d’un contexte politique, voire géopolitique: un parti pris prochinois dans Le Lotus bleu, la guerre froide dans L’affaire Tournesol, la situation au Proche Orient dans L’or noir… Hergé est un homme de son époque, très marqué par ce monde au bord de l’explosion de l’entre-deux-guerres. Mais, comme Charlie Chaplin au cinéma, il a eu le génie d’épurer son scénario pour le rendre intemporel, non daté, en atteignant les ressorts fondamentaux du récit et de la drôlerie. C’est épuré, simplissime. Pourtant, la dureté n’est pas niée. Contrairement à l’atmosphère de niaiserie dans laquelle nous vivons aujourd’hui, les aventures de Tintin ne sont pas mièvres. C’est un super boy-scout, débrouillard et malin, qui est tout le temps confronté à de très sales types… Ce qui fait qu’en 2007, nous pouvons le relire et en parler sans paraître ridicules. Ce qui le rend compréhensible à des lecteurs appartenant à d’autres cultures que la nôtre.

Pour toute demande de rendez-vous, contactez le bureau de Monsieur Védrine à l'adresse suivante : bureau.hv(at)hvconseil.com