chargement...
hubertvedrine.net/articles

Vivre avec le Hamas

Le Nouvel Observateur du 2-8 février 2006

Réaction d’Hubert Védrine à la victoire du Hamas en Palestine.


1. L’Occident et Israël auraient voulu une victoire du Hamas qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement. Refus d’évacuer les territoires occupés depuis près de quarante ans; affaiblissement systématique des nationalistes palestiniens; poursuite de la colonisation; diabolisation prétexte de Yasser Arafat; absence de soutien politique sérieux à Abbas; lâcheté et dérobades occidentales. Seul Rabin, comme premier ministre, et Sharon à minuit moins cinq ont réagi autrement. Le résultat est là, alors que le monde palestinien nationaliste et laïque était le plus apte à contenir la vague islamiste.

2. Les Etats-Unis, et leurs émules, ne peuvent pas appeler à une démocratisation du monde arabe et être surpris par un de ses résultats prévisibles, ni le contester.

3. La situation est gérable, sauf si cette victoire du Hamas donne en Israël une arme suffisante aux adversaires de toute concession territoriale pour reconquérir l’opinion israélienne. Si l’aide occidentale aux municipalités palestiniennes décline, elle sera remplacée par des financements islamistes. Il faut la poursuivre en posant des conditions réalistes.

4. Ce qui se passe chez les Palestiniens est secondaire, ce qui se passe chez les Israéliens est primordial. Pour les Israéliens qui veulent le statu quo, la victoire du Hamas est exploitable. Vont-ils gagner? Ce n’est pas sûr. L’évacuation de Gaza a libéré les esprits, Sharon a brisé le Likoud -durablement, espérons-le- et les déclarations de M. Olmert sont raisonnables. Si la société israélienne est convaincue maintenant de l’inéluctabilité et de la nécessité d’un Etat palestinien, une solution sera trouvée, unilatérale ou concertée, quels que soient les représentants des palestiniens.

Pour toute demande de rendez-vous, contactez le bureau de Monsieur Védrine à l'adresse suivante : bureau.hv(at)hvconseil.com